Expositions en mairie

Dans le cadre du 80e anniversaire du débarquement, la ville propose deux expositions en mairie :

  • Du 13 au 17 mai – Faire face à l’enfer : la connaissance des camps nazis en France (1933-1945)
  • Du 3 au 14 juin – Le petit quizz des compagnons de la libération – éditions Pierre de Taillac

À propos de l’exposition Faire face à l’enfer : Cette exposition en 11 panneaux détaille les voies par lesquelles la presse, la photographie, le cinéma, les magazines ont rendu compte en 1945 de la découverte des camps nazis et du retour des déportés.
Dès les années 1930, la presse française évoque les camps de concen-tration de l’Allemagne nazie. Des reportages sont publiés et relaient les informations diffusées par les antinazis réfugiés en France. Après la déclaration de guerre en septembre 1939, l’existence des camps de concentration est une justification de la lutte contre l’Allemagne nazie. Après la défaite et l’occupation de la France, la Résistance s’efforce de rendre compte de l’évolution du système concentrationnaire nazi no-tamment la création de camps d’extermination. Le génocide des juifs d’Europe est évoqué sans que son ampleur soit comprise.
À partir de l’été 1944, les armées soviétiques puis anglo-américaines qui libèrent les territoires occupés découvrent l’univers concentra-tionnaire. Pour les combattants, c’est un véritable choc. Rien ne les a préparés à faire face à la découverte des monceaux de cadavres et à la rencontre avec des rescapés à la limite de la survie.
Les photographes et les cinéastes qui accompagnent les troupes prennent des images pour illustrer les articles qui paraissent dans la presse ou les actualités cinématographiques, mais aussi afin d’établir les preuves des crimes commis pour les procès à venir.
En France, les premiers reportages sont publiés durant l’automne 1944, mais c’est au printemps 1945 que la réalité des camps nazis s’impose dans les quotidiens et les magazines. Les commentaires des journalistes en Allemagne et les témoignages des déportés rapatriés révèlent l’horreur de l’univers concentrationnaire. Les images des camps nazis sont présentées dans la presse, dans des expositions, au cinéma. Elles s’imposent durablement dans l’esprit des Français. Certaines, plus marquantes, telles les photographies d’Eric Schwab, connaissent une diffusion large et durable, et deviennent les fondements d’une véritable iconographie de l’enfer concentrationnaire.

À propos de l’exposition Le petit quizz des compagnons de la libération : Qui sont les Compagnons de la Libération ? Quelles raisons motivent leur engagement ? Qui est le premier Compagnon ? Lequel s’illustre lors du débarquement du 6 juin 1944 ? Qui sont les 6 femmes décorées de cette prestigieuse décoration ? Quel Compagnon a reçu deux fois le prix Goncourt ?

Localisation :
43 Rue Charles de Gaulle, 91070 Bondoufle, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×